Avant le départ

« Colombes s’envole » : la vidéo

« Colombes s’envole » : la vidéo

Rendez-vous jeudi dernier à l’école pour le tournage de la vidéo de la chanson.

Nous créons l’attraction dès les portes passées avec notre nuage de ballons blancs, gonflés à l’hélium.
Dominique, l’institutrice, pensait qu’on arrivait l’après-midi, il pleut par averses, on pense le tournage compromis, mais qu’à cela ne tienne, les enfants nous suivent sans rechigner. On chante la chanson dans la classe, dans l’entrée des élémentaires, dans celle des maternelles, on agrémente, au fil des prises par des petites chorégraphies.
Les enfants collent enfin leurs colombes sur le mur de la cour. Nous allons les offrir à la première école visitée en Inde. Les écoliers indiens choisiront à leur tour un animal, l’illustreront, offriront leurs dessins aux enfant de l’école suivante, et ainsi de suite…
On finit avant la récré par le lâcher de ballons, les enfants sont aux anges.
Etienne nous dit : « On ne les voit plus, mais à la fin, les ballons formaient une colombe dans le ciel. »

enfants_ballons

Un immense bravo aux deux Alice, à Arthur, Carla, Chloé, Diane, Elio, Eloi, Etienne, Ethan, Evrard, Gabriel, Hédi, Jade, Julian, Juliette, Léonard, Louis, Lucy, Maeva, Mateo, Mathis, Maxence, Morgane, Pauline, Pawel, Sarah, Victoire pour leur participation et leur enthousiasme.
Un grand merci à Mme Vasnier, la directrice, et à Dominique Ancelin, l’institutrice pour nous avoir généreusement ouvert les portes de l’école.

 

Les colombes fêtent la musique

Les colombes fêtent la musique
Nos colombes de CE2 ont atterri dans notre salon pour la fête de la musique, escortées par leur institutrice Dominique et sous l’œil intimidé de Miles caché dans les escaliers.

Les visages sont fatigués, l’année scolaire se termine, mais, après un court échauffement vocal, l’envie de chanter est intacte. Tous connaissent les paroles par cœur.

Deux prises suffisent, deux one shots, la classe professionnelle.

Avant le tournage du clip la semaine prochaine.

enfants_maison_globe_02

En exclusivité, les toutes premières notes de Colombes s’envole :

 

Colombes s’envole

Colombes s’envole

Voici la classe de CE2 (Groupe scolaire Hoche, Colombes) dans laquelle nous intervenons depuis la rentrée des vacances de printemps.

Ensemble, nous avons écrit une chanson « Colombes », que nous allons enregistrer au piano la semaine prochaine et pour laquelle nous allons réaliser une vidéo avec les enfants. C’est cette chanson que nous présenterons aux enfants dans les écoles visitées, avant de réaliser le même exercice avec elles.

mur_colombes_patchwork

 

Belle surprise, orchestrée par Dominique Ancelin, l’institutrice, en arrivant vendredi dans la classe : le tableau est recouvert des colombes inspirées de Picasso. Le résultat est magnifique. Les enfants connaissent déjà le texte de la chanson par cœur, ils chantent à tue-tête et se prêtent volontiers au jeu de l’interview au micro de Cécile, journaliste radio, venue prendre quelques sons à la volée.

Somewhere …

Somewhere …

Nous sommes tombés sur la vidéo de Fred et son tour du monde en ukulélé au hasard du web : http://fromfrancetopatagonia.blogspot.fr

Nous nous sommes plongés dans ses récits et ses rencontres musicales et nous l’avons contacté pour lui proposer de chanter pour le Voyage de Miles. Réponse immédiate depuis la Normandie où il vient de rentrer. Il nous propose de venir – en covoiturage, sac à dos et duvet -, les réflexes de baroudeur sont bien là. Avant de partir faire un tour de France en vélo et de prendre la direction du Bénin pour un projet humanitaire. Il a attrapé le virus nomade.
Vendredi soir, Fred débarque avec son ukulélé gravé au nom des villes et pays traversés.

ukulele2

Il nous raconte ses plus belles anecdotes, nous montre des itinéraires en Nouvelle-Zélande où il a passé six mois de son tour du monde, on le bombarde de questions. Miles l’adopte immédiatement pour son planisphère à gratter, sa flûte bolivienne et ses tours de balle magique.
Soirée écourtée par le contre-coup d’une batterie de vaccins à l’hôpital; on se retrouve au petit-déjeuner et le soleil réapparaît enfin entre les gouttes de pluie.
Somewhere over the rainbow.

La vie ne vaut d’être vécue sans amour

La vie ne vaut d’être vécue sans amour

C’est notre ami Régis qui nous avait donné le tuyau, il y a quelques mois, alors qu’il faisait une apparition dans le spectacle au théâtre de Belleville : « Venez-voir, il y a un violoniste génial, vous allez adorer. » Un spectacle autour de reprises de Gainsbourg, on trouve ça toujours un peu gonflé, ça fait peur, quand on ose s’attaquer à des mythes. Mais nous étions sortis conquis par la virtuosité des arrangements de Pierre-Marie Braye-Wepp et la gueule à  la gainsbarre de Zoon Besse.
Rendez-vous pris à l ‘Européen où se joue le spectacle jusqu’en juin. Pierre-Marie n’en sait pas beaucoup plus de notre histoire que nous sommes des amis de Régis. Il hésite. Jouer un air de violon, oui, mais chanter quoi ?
Qu’à cela ne tienne, il appelle Zoon, il habite l’immeuble d’à côté.
Zoon apparaît cinq minutes plus tard. Veste en daim, santiags et voix du matin.
Alors comme ça, vous partez faire un tour du monde ?
Et tous les deux nous interprètent leur javanaise.

Violon :  Pierre-Marie Braye-Weppe
Chant : Zoon Besse

GAINSBOURG, MOI NON PLUS
du 11 avril au 29 juin 2013 à l’Européen

Cher Monsieur le Printemps…

Cher Monsieur le Printemps…

« Parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps
Le beau temps me dégoute et m’fait grincer les dents »
Une fois n’est pas coutume, nous allons être en sérieux désaccord avec ce bon vieux Georges.

Le printemps se faisant attendre cette année, Miles a décidé de lui écrire un petit mot doux pour qu’il ne tarde pas trop quand même…
Le tout en vidéo sur cette magnifique ballade bossa « It Might As Well Be Spring » reprise par Stacey Kent.

Rendez-vous dans 2 jours…

Ma chanson #4 : Luciole

Ma chanson #4 : Luciole

Luciole est une de ces petites pépites qu’on découvre parfois aux détours du firmament du web.
Sa chanson « Quand t’es pas là«  nous a tapé dans l’oreille et nous a poussé à ouvrir la porte de son univers. Une voix simple et limpide, un univers de mots ciselés, de poésie et de « petits malheurs » à découvrir sur son site.
Nous avons écrit à Luciole et nous lui avons raconté le voyage de Miles, la réponse est venue presqu’aussitôt, un oui simple et évident.
Comme notre rencontre dans son appartement niché sous les toits d’un grand immeuble haussmannien. Luciole nous reçoit comme si nous nous connaissions déjà depuis longtemps, on parle musique devant un verre de coca, puis elle nous guide dans sa chambre. Il y a des livres, une belle cage à oiseaux, et des bateaux en papier au mur.
Comme celui qu’elle nous offre après avoir chanté sa chanson.

www.luciolesenvole.com

Notre itinéraire se précise

Partir faire un tour du monde, c’est avoir la liberté de partir dans un sens… ou dans l’autre. Nous qui pensions partir vers l’ouest, nous avons décidé de changer de sens, direction l’orient, afin de coller au mieux aux périodes scolaires et aux saisons des pays que nous traverserons.

Après l’Inde en septembre, rendez-vous sur les plages balinaises en octobre. Nous fêterons le passage en 2014 quelque part entre Thaïlande, Laos et Cambodge, avant d’écumer les routes néo-zélandaises à bord d’un camping car. Passage début mars de l’autre côté du Pacifique au Chili, en Argentine puis au Brésil, avant de finir au son des balafons du Sénégal.


Afficher Le Voyage de Miles sur une carte plus grande

 

« Ma chanson »

La vie est souvent simple comme une chanson.

Pour accompagner le Voyage de Miles, nous lançons dès aujourd’hui une chaîne de chansons.
« Ma chanson ».
L’idée est simple.
Au hasard des rencontres, nous demandons à tous ceux qui le désirent de nous chanter leur chanson. Celle du moment, celle qu’on veut offrir à tous ceux qui auront envie de l’écouter.
Dès maintenant, Miles commence son grand voyage.
Musiciens ou chanteurs de salle de bains, vous pouvez dès maintenant nous soutenir de vos quelques notes et partir ainsi dans nos valises.
Un immense merci et un grand hommage au trompettiste Ibrahim Maalouf qui, le premier, a accepté de se prêter au jeu. Voici notre playlist « Ma chanson ».

 

12